The Weird Lion

 La majestueuse et très controversée statue de Xavier Veilhan attise toujours autant la curiosité du public bordelais. Ce dernier, quelque peu perplexe, s'interroge encore sur le sens de l’œuvre, dont les formes épurées et la couleur, offrent un contraste saisissant avec sa ville d'adoption de style XVIII ème siècle.

 Pour ma part, je n’attache que peu d’importance à l’aspect extérieur de cette œuvre et à toute la polémique dont elle fait l’objet. Face à des questions qui portent sur l’enveloppe superficielle de cette statue, Il m’apparaît plus intéressant de contourner le sujet en proposant une vision à la fois décalée et fantasque de son contenu. Par ce tour de force, j’espère obtenir une plus large adhésion du public, tout en l’amenant à reconsidérer le décor urbain qui l’entoure. Tel que le disait Jean-Jacques Rousseau, "le monde de la réalité a ses limites; le monde de l’imagination est sans frontières". Ainsi, cette réadaptation du monument pourrait être perçue comme la victoire de l’imagination sur la réalité.

 J’ai tenté de traduire ce combat en insufflant une âme guerrière à l’œuvre...

 La patte avant posée sur un rocher, le regard porté sur Bordeaux, l'animal fier et puissant observe la cité d’un air protecteur. Sa localisation stratégique, la place Stalingrad qui commémore la bataille du même nom, en fait un symbole de résistance et de victoire.

 Son choix chromatique, Xavier Veilhan l’explique par la volonté de “fondre la sculpture dans le ciel”, comme une sorte de camouflage.

 Ces deux indices m’ont aidé à définir l’aspect intérieur du lion : Il s’agit d’un complexe militaire. Et quoi de plus significatif qu’une base secrète pour évoquer l’idée de résistance?

  La maquette est dotée d'un boîtier de commande qui permet au public d'interagir; une manière ludique de se réapproprier la célèbre statue!

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now